2020 : mettre l’intercommunalité au cœur des débats des élections municipales

Presque toutes les communes ont aujourd’hui une structure intercommunale. Cependant, dans les communes de plus de 1000 habitants, les candidats aux postes de conseillers communautaires doivent être inscrits dans le bulletin de vote. Le positionnement à l’égard de l’intercommunalité va donc être regardé de près et les municipales intercommunalité vont avoir un grand enjeu.

L’intercommunalité : un sujet apprécié des médias

Pour les prochaines élections, de nombreux signes ont montré que l’intercommunalité aura une présence plus renforcée. Le point de départ de cette grande médiation étant que les municipales intercommunalité étaient quasi inexistantes ces dernières années, alors que l’année prochaine, cela va être différent. Mais comment vont-elles se présenter ? Telle est la question que se posent beaucoup de personnes. Cette grande différence peut se constater selon le degré d’intégration de l’intercommunalité, le parcours de cette dernière, ses réalisations, le rythme de ses investissements et progrès, mais également des enjeux politiques qu’elle engendre. Depuis le temps, le grand public devrait déjà comprendre et connaître l’importance de l’intercommunalité. L’intérêt que la presse régionale locale et les médias nationaux accordent aux prochaines élections est dû notamment aux changements politiques majeurs qu’elles représentent.

Deux élections pour un scrutin

Comme il a été plus haut, les communes de plus de 1000 habitants sont donc celles qui seront les plus marquées par les municipales intercommunalité. En effet, les listes municipale et communautaire doivent pouvoir se distinguer sur le bulletin de vote pour que l’électeur (qui lui, bien sûr, n’ira déposer qu’un seul bulletin dans l’urne) puisse bien comprendre la double portée du scrutin. Le nombre de candidats aux postes de conseillers communautaires doivent correspondre aux places à pourvoir au sein de la commune. Il est cependant possible d’ajouter un autre candidat si le nombre de places est inférieur à cinq et deux candidats si c’est plus de cinq. En ce qui concerne les communes de moins de 1000 habitants, ce seront les membres du conseil municipal qui désigneront les délégués communautaires.

Les règles à respecter concernant les bulletins de vote

Il existe, en effet, des règles à suivre concernant les municipales intercommunalité. Il est important de connaître ces règles étant donné que l’intercommunalité est au cœur des débats sur les élections municipales. Alors autant s’informer le plus possible ! Premièrement, les candidats aux postes de conseillers communautaires doivent apparaître sur le bulletin de vote et ce, suivant leur ordre de présentation dans la liste des candidats au siège du conseil municipal. Deuxièmement, les candidats présents dans le quart de la liste intercommunale doivent être présentés en tête de liste municipale dans le même ordre et de la même façon. Troisièmement, les candidats aux postes de conseillers communautaires doivent également figurer dans les trois premiers cinquièmes de la liste municipale.

Municipales : Comment et à qui emprunter pour sa campagne électorale ?
Comment sont remboursés les frais de collage des affiches électorales ?