Les « gilets jaunes », qu’est-ce que c’est ?

Dans le cadre de sa stratégie de politique environnementale, le gouvernement français a annoncé une hausse des prix du carburant conçue pour financer la transition de la France vers une économie verte. Cette décision devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2018, mais un mois plus tard, elle a déclenché une manifestation populaire, d’abord dans les provinces françaises et s’est étendue à Paris. Cette manifestation du 17 novembre a laissé une empreinte durable sur la société et la politique française. Mais qui sont les gilets jaunes et pourquoi ils se manifestent ? Voici les éléments de réponse.

Qui sont les gilets jaunes ?

À l’origine, les manifestants du gilet jaune étaient des gens des zones rurales qui doivent parcourir de longues distances dans le cadre de leur vie quotidienne. Ils ont dit qu’ils ne pouvaient pas se permettre la hausse des prix du carburant. Très vite, il s’est transformé en un mouvement plus large comprenant des membres de la classe moyenne : travailleurs et d’anciens travailleurs en situation d’insécurité financière, des propriétaires et employés de petites entreprises, des artisans et des travailleurs sociaux. Le mouvement n’a pas de direction officielle et a été organisé initialement par le biais de groupes de médias sociaux. Autre caractéristique déterminante du gilet jaune était la participation des femmes qui représentait environ la moitié des manifestants. Et bien que certaines d’entre elles étaient effrayées par la réponse brutale de la police, un grand nombre de mères célibataires soutient le mouvement en ligne.

Que veulent les manifestants ?

Leur demande initiale avait dénoncé la taxe verte. Mais sa raison d’être s’est depuis élargie, et le revirement du gouvernement sur les taxes sur le carburant n’a pas réussi à apaiser les manifestants. En effet, les manifestants ont introduit une liste de 42 demandes concernant l’impôt de solidarité sur la fortune, à une augmentation du salaire minimum, à la mise en place de référendums d’initiative citoyenne… Des appels ont également été lancés pour dissoudre l’Assemblée nationale et organiser de nouvelles élections. Il y a même eu des chants de démission du président français Emmanuel Macron.

Le premier anniversaire

Ces derniers mois, l’effectif de gilets jaunes dans les rues a nettement diminué. Bien que la célébration du premier anniversaire du mouvement des gilets jaunes ait donné un coup de pouce au soutien dans les rues du centre de Paris, le nombre de manifestants n’a pas été à la hauteur de l’effusion de l’année dernière. D’ailleurs, les provinces, autrefois considérées comme l’âme du mouvement, étaient relativement calmes. Le président Macron peut affirmer avoir largement surmonté le défi le plus redoutable de sa présidence. Pourtant, le gilet jaune a laissé une marque indélébile sur la France et fait désormais partie du calcul politique du pays.

Iran : Appel à l’abolition de la peine de mort
Le RIC (référendum d’initiative citoyenne) au cœur des revendications mais de quoi s’agit-il ?