Quels partis politiques sont pour la reconnaissance du vote blanc ?

La politique subsiste dans tous pays. Elle engendre en évidence une existence d’élection. Lors de la fin des votes, diverses formes de résultat apparaissent. Le vote blanc appartient à l’un de ces possibilités de résultat. La plupart des électeurs qui font ce genre de choix ont leur propre raison d’agir ainsi, à l’exception de certains qui ne savent pas en amont la signification de ce vote. Certains partis politiques considèrent ainsi la reconnaissance du vote blanc.

Éléments représentant un vote blanc

En général, un vote blanc se présente aussi souvent par un bulletin blanc où il n’y a aucune mention d’élection pour le candidat ou pour le choix de référendum à faire. Il ne peut donc pas être considéré comme une absence de vote ou un vote nul. C’est un vote qui représente à la fois une tension d’abstention et de participation. Il évoque donc une autre façon d’expression politique. Autrement dit, l’électeur ne cherche pas à négliger son devoir de citoyen, mais qu’il aurait néanmoins préféré la présentation d’un autre candidat. Son objectif se diffère donc de celui des votes nuls qui cherchent exclusivement à exprimer un mécontentement.

Interprétations d’un vote blanc

Le vote blanc se montre comme le fait qu’un électeur a déposé son choix dans l’urne sans avoir voté pour aucun des postulants ou pour aucune des propositions s’il s’agit d’un référendum. Par conséquent, cela évoque une explication que l’électeur n’ait pas trouvé le candidat ou le choix de référendum idéal. Il ne remet donc pas en cause l’importance des élections ni leur fonction. Dans des petites communes, un vote blanc peut être considéré comme étant un silence pour exprimer une préférence d’autre choix différent. Un élu avec peu de bulletins blancs représente le consentement positif des électeurs tandis que le contraire reflète un désaccord d’adhésion. Dans certains pays, une nouvelle élection peut même se générer si le taux de vote blanc atteint la majorité des résultats.

Reconnaissance du vote blanc

Actuellement, plusieurs partis politiques dans divers pays prennent en compte les votes blancs avec des modalités différentes. Il faut toutefois connaitre la notion de la reconnaissance du vote blanc. En Asie, les bulletins blancs sont validés et incluent dans les suffrages exprimés. En Europe notamment en Suisse, le vote blanc est comptabilisé en second tour, mais seule la majorité relative des votes emporte la victoire. En Amérique du Sud, l’Uruguay accorde le vote blanc, mais appose le vote obligatoire. Le vote blanc connut plutôt son essor en Amérique latine. En Afrique, ils considèrent les bulletins blancs comme étant valides, mais ne les incluent pas pour autant dans les suffrages exprimés. En Suède, le vote blanc est avéré seulement quand il s’agit d’une élection de référendum. La Reconnaissance du vote blanc varie donc d’un pays à un autre.

Les « gilets jaunes », qu’est-ce que c’est ?
Le RIC (référendum d’initiative citoyenne) au cœur des revendications mais de quoi s’agit-il ?